Accueil > La presse > Disparition de Christophe Dalmasso : un juge va être saisi

Disparition de Christophe Dalmasso : un juge va être saisi

lundi 13 octobre 2014

Une information judiciaire devrait être ouverte prochainement par le parquet de Grasse. Aucune piste ne se dégage pour l’instant.
Plus les jours passent et plus la disparition de Christophe Dalmasso, le jeune homme d’affaires cannois - dont on est sans nouvelles depuis le 2 septembre - devient encore davantage inquiétante. À tel point que la justice envisage très sérieusement de saisir un juge d’instruction.

JPEG - 267.8 ko
L’article de Nice-Matin

Le parquet de Grasse pourrait en effet ouvrir très prochainement une information judiciaire contre X pour « enlèvement et séquestration ». Les enquêteurs de la police judiciaire de Nice qui travaillent en flagrant délit dans le cadre de la nouvelle loi Perben sur les disparitions inquiétantes auront désormais un cadre juridique très élargi pour conduire leurs recherches.
Si les policiers de la « Crim’ » sont très discrets sur leurs investigations, on sait qu’elles tournent essentiellement sur les très nombreuses affaires gérées par Christophe Dalmasso.
Mais la tâche est immense car, c’est lui-même qui le disait, le jeune entrepreneur cannois « pèse » 15 millions d’euros.
Cela va de son négoce en automobiles à Cagnes-sur-Mer, à ses lucratives activités de marchand de biens sur toute la Côte d’Azur, en passant par ses deux très confortables héritages dont l’un, très important en Corse, est contesté par la famille d’une centenaire qui a fait de lui son légataire universel.
Des prêts
Hier, on a appris que cet homme intransigeant en affaires, décrit comme inflexible, voire impitoyable, procédurier à l’extrême, qui avait fait sienne la devise « dura lex, sed lex » (la loi est dure, mais c’est la loi) prêtait également de l’argent à des tiers. Même si l’appel à témoins lancé la semaine dernière dans nos colonnes n’a pas fourni aux enquêteurs de pistes tangibles, mais il est clair que gérer un tel volume d’affaires avec autant d’inflexibilité peut être source de conflits, de rancœurs ou de jalousies.
Autant dire que les policiers ont du pain sur la planche. À commencer par ce fabuleux héritage contesté qui a fait de Christophe Dalmasso le propriétaire de 21 hectares à l’Île Rousse. Mais, la piste d’une disparition volontaire de cet homme très mystique n’est toujours pas complètement exclue.
Didier Chalumeau

Publié le mardi 7 octobre 2003
par Didier Chalumeau