Accueil > Refaire l’enquête > Ouverture d’une enquête à tiroirs

Ouverture d’une enquête à tiroirs

jeudi 23 octobre 2014

Un mois après la disparition de Christophe Dalmasso, le 3 octobre 2003, une information judiciaire est ouverte.
Au cours de l’enquête, les policiers vont apprendre que Christophe Dalmasso a fait un testament en faveur de son frère Laurent Dalmasso en 2001 dans lequel il exprime sa volonté de poursuivre l’action en désaveu en paternité de Lucie s’il n’a pas obtenu ce désaveu avant son décès. Les policiers apprennent aussi que Christophe Dalmasso a déposé 310.000 F (47.259 €) sur un compte à la Poste au nom de sa fille. Lucie Dalmasso a retiré la somme à l’insu de son père et a fait opposition à un chèque de 37.350 € tiré par son père en effectuant une fausse déclaration de vol du chéquier et de la carte bancaire. Elle ne pouvait pourtant ignorer que ces moyens de paiement étaient depuis toujours en possession de son père. Par arrêt du 23 juin 2003, la Cour d’appel d’Aix-en-Provence ordonne la mainlevée de l’opposition de Lucie Dalmasso et la condamne aux dépens.
Ces événements confortent les parents de Christophe Dalmasso dans l’idée que Lucie Dalmasso et Élisabeth Kirstein ne sont pas étrangères à la disparition de leur fils. Ils invoquent une lettre écrite par Lucie Dalmasso en 2001 pour démontrer qu’elle haït son père.