Accueil > Refaire l’enquête > Étude de la téléphonie mobile du jour J

Étude de la téléphonie mobile du jour J

jeudi 23 octobre 2014

L’étude de la téléphonie mobile, le jour de la disparition de Christophe Dalmasso, montre qu’Edno Borba da Silva se trouvait à Château Beaulieu à 10h33, 11h33, 13h33. Ensuite son téléphone ne capte plus. À 15h17 il est de nouveau à Château Beaulieu. Entre 16h26 et 17h52, il se trouve à proximité de l’hôpital Saint-Roch. Le soir, il est à Nice à 20h09, à Cannes à 21h42, à Saint-Laurent-du-Var à 22h05 et de retour à Château Beaulieu à 22h30. À Cannes, son téléphone actionne une borne place des Orangers à proximité du domicile de Christophe Dalmasso, rue des Suisses.
De son côté, le jour de la disparition de Christophe Dalmasso, Lucie se trouve à Château Beaulieu et appelle Edno Borba da Silva à 21h42, 22h05 et 22h30.
Edno Borba da Silva, après avoir dit faire des démonstrations de capoeira à Cannes, soutient que Lucie se trouvait à Cannes le 2 septembre 2003 au soir et lui avait pris son téléphone portable.