Accueil > Refaire l’enquête > Reconstitution d’une soirée mouvementée

Reconstitution d’une soirée mouvementée

jeudi 23 octobre 2014

Le 11 août 2009, de nouvelles investigations sont entreprises à l’endroit indiqué par Wissem Kraiem comme étant celui où ils ont jeté les sacs. Ce vallon, dit Vallon de l’Aube, présente une végétation dense et à partir de la route, trois planches naturelles de deux mètres de large, puis une forte pente, estimée à quarante-cinq degrés, au fond de laquelle, quinze mètres plus bas, coule un ruisseau. Parmi les nombreux détritus, il n’est pas trouvé d’ossements ni d’objets susceptibles de se rapporter aux faits de la procédure ; les traces d’érosion au fond du vallon montrent que le ruisseau peut connaître des crues importantes, élevant son niveau jusqu’à une hauteur d’un mètre.
Wissem Kraiem soutient dans un premier temps qu’ils sont ensuite revenus directement à Nice, précisant « on a pris la même route exactement en sens inverse que pour l’aller ». En réalité, l’analyse de la téléphonie d’Edno Borba da Silva met en évidence un passage par Cannes, à proximité du domicile de Christophe Dalmasso, rue des Suisses, comme le montre la cellule activée place des Orangers à Cannes à 21h42. Wissem Kraiem finit par reconnaître qu’ils sont passés par Cannes, mais conteste avoir effectué un détour au domicile de Christophe Dalmasso, soutenant qu’Edno Borba da Silva ne lui a jamais demandé de s’arrêter.
Lors de l’enquête initiale, il a été établi que l’appartement de Christophe Dalmasso est situé au « sixième étage gauche deuxième porte en sortant de l’ascenseur ». La perquisition effectuée le 18 septembre 2003 n’a mis en évidence aucune trace ou indice exploitable, d’autant que Renée Dalmasso est passée au début du mois septembre 2003 pour faire le ménage « en grand », comme elle a l’habitude de le faire tous les quinze jours. Elle n’a alors rien remarqué d’anormal.
Selon la reconstitution réalisée par les enquêteurs, la durée totale du trajet Château Beaulieu - Vallon de l’Aube - Cannes - Château Beaulieu est d’une heure et quinze minutes. Le trajet de Wissem Kraiem et Edno Borba da Silva étant estimé à une heure et cinquante minutes, puisque le téléphone d’Edno Borba da Silva a activé les cellules correspondant à « Château Beaulieu » jusqu’à 20h09, puis à nouveau à 22h20, ils ont disposé de trente-cinq minutes pour décharger le corps et, éventuellement, fouiller le domicile de Cannes.
Les recherches entreprises ne permettent pas de retrouver la Golf rouge de Wissem Kraiem, revendue ultérieurement à M. Houas puis abandonné à l’état d’épave.
Wissem Kraiem déclare que ce n’est que quelques jours plus tard qu’Edno Borba da Silva lui révèle que le corps transporté était celui de Christophe Dalmasso.