Accueil > Refaire l’enquête > Transport de Justice et analyses génétiques

Transport de Justice et analyses génétiques

jeudi 23 octobre 2014

Lors d’un transport sur les lieux réalisé par le Juge d’instruction le 9 avril 2010, Wissem Kraiem indique l’endroit, devant la cheminée du salon, où s’étaient trouvés entreposés les sacs.
Les recherches de traces effectuées en novembre 2009 et avril 2010 dans l’appartement occupé par Edno Borba da Silva au moment des faits permettent de relever des traces de sang sur la partie basse d’un canapé-lit entreposé dans une des chambres, mais qui, selon Wissem Kraiem, se trouvait dans le salon le 2 septembre 2003. L’analyse de ces traces de sang conduit à la mise en évidence de l’ADN de Christophe Dalmasso. En effet, selon les conclusions de l’expert commis par le Juge d’instruction, l’individu de sexe masculin identifié à partir de cette trace présente un lien de filiation à 99,999% avec Renée Dalmasso et une probabilité de fratrie de 97,215% avec Laurent Dalmasso.
Les investigations entreprises dans l’appartement, notamment dans la salle de bains avec le procédé « Blue-Star » ne permettent pas de trouver d’autre trace correspondant au profil génétique de Christophe Dalmasso. Il n’est relevé aucune anomalie sur le revêtement de la baignoire. Une machette de quarante-huit centimètres de long est saisie et placée sous scellé.